Les stats avant le beau jeu, Benzema est dégoûté

Les stats avant le beau jeu, Benzema est dégoûté

Photo Icon Sport

Titulaire indiscutable au Real Madrid, Karim Benzema n’échappe pourtant pas aux sifflets des supporters ni aux critiques de la presse locale.

Car en Espagne, comme ailleurs, lorsqu’un attaquant ne marque pas pendant plusieurs matchs consécutifs, les observateurs ne tardent pas à le pointer du doigt. Alors avec son profil de numéro 9 qui participe énormément au jeu, l’international tricolore n’a pas forcément les statistiques attendues. De quoi agacer Benzema, conscient que l'intelligence des joueurs passe après les chiffres dans le foot moderne.

« C’est quelque chose qui n’intéresse plus les gens en fait. C’est comme ça, c’est le football d’aujourd’hui, on oublie certains détails, a regretté le Merengue dans un entretien accordé à So Foot. Quand un attaquant ne marque pas, mais crée plusieurs situations de jeu, ça n’intéresse personne. Alors qu’un attaquant qui ne touche pas un ballon, qui marque, mais qui n’est pas forcément beau à voir, on s’attarde sur lui. J’estime que le football doit être beau à voir, à regarder. Tu ne viens pas au stade ou tu ne t’installes pas sur ton canapé pour rester les bras croisés. »

« Il n’y a plus d’amour du foot »

« C’est du basket. On se rapproche de la NBA, je pense même qu’ils vont créer une nouvelle ligue, a lâché l’ancien Lyonnais. On ne regarde plus ce qu’il se passe sur le terrain, mais c’est aussi parce que c’est ce qu’on fait voir aux gens. Il n’y a plus d’amour du foot. Quand tu regardes un match à la télé ou une émission, on ne te parle que de statistiques, on ne te parle pas de foot. C’est la vision extérieure. Après, dans les équipes, on parle football, il y a des séances vidéo... Heureusement. » Les stats, c’est aussi ce qui nuit à l’image de Benzema (81 sélections et 27 buts) en équipe de France.

Share