Les notes de France–Irlande : Griezmann et Giroud, la bonne combine

Les notes de France–Irlande : Griezmann et Giroud, la bonne combine

Photo Icon Sport

Lloris : 6,5. Deux manchettes très inspirées alors que la France était menée au score, quelques sorties aériennes convaincantes. Il ne manquerait plus qu’il repousse des pénaltys.

Sagna : 6,5. Parti timidement à l’image de sa défense, il a ensuite beaucoup pesé, jouant juste et prenant enfin des risques offensifs. Une passe décisive à la clé.

Rami : 4. Entame catastrophique avec un duel perdu et une glissade qui laisse passer le ballon dans la surface sur le pénalty. Des relances aléatoires, une faute qui lui vaut un jaune. Bousculé physiquement sur les touches longues, même s’il a mieux terminé.

Koscielny : 5,5. Grosse présence physique qui a fait du bien dans le jeu aérien. Complémentarité loin d’être évidente avec Rami, et quitte son poste de manière dangereuse. Néanmoins, ses interceptions et sa solidité rassurent.

Evra : 4,5. En difficulté dans le replacement, un défaut persistant. Peu d’apport offensif malgré un côté gauche « fort » et parfois bousculé dans les duels.

Kanté : 5. Moins tranchant que d’habitude, n’a pas réussi à accélérer la première relance, même si les Irlandais ont cassé le jeu au milieu. Sorti à la pause.

Pogba : 5. Un pénalty bêtement concédé. Une plus grande influence sur le jeu français en première période, sur son côté préféré. Remis dans l’axe après la sortie de Kanté, il a beaucoup géré sans être aussi intéressant offensivement. Il y a du talent, mais cela reste léger sur 90 minutes.

Matuidi : 5,5. Match en deux temps pour le Parisien, complètement perdu à droite en première période. A gauche, il a tout de suite retrouvé son jeu, ses jambes, et son potentiel offensif, avec un gros travail.

Griezmann : 7,5. Première période discrète, où il allait chercher le ballon très loin. Dès qu’il s’est rapproché du but, cela allait mieux avec un doublé et une belle entente avec Giroud. Aurait pu marquer un triplé, mais a provoqué un rouge décisif.

Payet : 6. Moins en réussite sur les coups de pied arrêtés, il a tenté de varier le jeu sans trouver la faille avant la mi-temps. Après, il a sonné la révolte avec des charges balle au pied et des changement de jeu, toujours juste et aurait mérité d’être récompensé. Cela reste une valeur sure offensivement.

Giroud : 6,5. Isolé et sollicité sur de longs ballons, il s’est battu vainement. En deuxième période, il a eu du soutien et cela lui a permis d’être décisif, avec des passes pour Griezmann qui ont fait très mal. Il permet de mettre du danger sur les centres, et ses coéquipiers doivent aussi l’assimiler.

Entre à la pause, Coman (5,5) a alterné le très bon et le plus discret. Néanmoins, avec autant de bons coups à jouer, le Munichois aurait du faire une action décisive face à une défense irlandaise en grande difficulté.

Share