Les notes de France – Honduras : Valbuena et Benzema, ça part fort

Les notes de France – Honduras : Valbuena et Benzema, ça part fort

Photo Icon Sport

Lloris 6 : Quasiment impossible de noter le gardien français, qui n’a pas eu de travail si ce n’est une ou deux sorties aériennes pour soulager sa défense et un arrêt sur un tir à ras de terre en bout de course. Des bonnes relances au pied même s’il y avait de la marge. 
Debuchy 6,5 : Très actif sur son couloir, il a distillé beaucoup de centres, et la plupart de bonne qualité. Sa vitesse dans le replacement lui a aussi permis de vite couper les actions adverses. 
Varane 6 : Quelques ballons joués avec un peu trop de facilité, et une entente assez aléatoire avec Sakho en début de match, même si le match a été globalement bien géré face à Honduriens qui n’ont que rarement passé la ligne médiane balle au pied. Sa précision dans la relance est appréciable. 
Sakho 6,5 : Présent dans les airs pour dégager quelques centres, il s’est également énormément appliqué dans les transmissions. Un alignement parfois approximatif, mais contre ce Honduras, c’est presque sans danger. 
Evra 5,5 : Beaucoup de ballons touchés dans le camp adverses, beaucoup de centres dont deux pour Matuidi qui ont failli faire but. Un carton jaune vite concédé pour une grosse faute, et un peu de retard dans le replacement défensif. 
Pogba 6 : Il a remis la France dans le bon sens passé un premier quart d’heure difficile, mais il s’est ensuite quelque peu perdu face au jeu rugueux des Honduriens. A vouloir prendre le ballon et éliminer tout de suite son adversaire, il a provoqué des chocs et des altercations qui auraient même pu lui valoir un rouge. Logiquement, il a été le premier jour sorti par Deschamps, et devra se calmer lors des prochains matchs s’il ne veut pas de mauvaises surprises. Il déclenche toutefois la situation en provoquant le pénalty et l'expulsion de Palacios.
Matuidi 6,5 : Enorme activité pour un joueur souvent décalé sur le côté, alors qu’il se plait tant dans l’axe. Précis dans les transmissions, il s’est projeté vers l’avant et a transpercé le verrou hondurien à plusieurs reprises, avant de temporiser lors des longues périodes de maitrise française. 
Cabaye 6 : Des débuts difficiles face au jeu physique du Honduras avant une montée en puissance décisive, à l’image de son ouverture sur la reprise de Benzema qui a amené le deuxième but. Cependant, il ne trouve toujours pas le cadre sur ses frappes lointaines. 
Griezmann 6,5 : Très remuant, combatif et inspiré, il a été le premier à se mettre en valeur dans l’attaque française. Ses petites touches, son art pour se faire oublier et même ses montées aériennes en ont fait un grand danger pour la défense hondurienne, et un joueur capable de porter le jeu vers l’avant dans les petites surfaces.  
Valbuena 7,5 : Le dynamiteur du jeu des Bleus. Intenable en début de match, il a provoqué de nombreux coup-francs tous très bien tirés. Il a provoqué le changement d’aspect du match, et a déboulé sur son côté droit avec aplomb. Ses rares passages dans l’axe ont apporté de la variété, et il a su faire jouer ses coéquipiers, qui aiment visiblement l’avoir avec le ballon dans les pieds. 
Benzema 8 : Le buteur de niveau international nécessaire pour gagner ce genre de match. A la finition sur les trois buts, il passe tout près du triplé, et confirme son énorme montée en puissance, avec la confiance qui va avec. Dans le jeu, il sert également d’appui et permet des décalages, tout en restant clairement dans l’axe comme le finisseur numéro 1. 


Share