Les notes de France-Albanie

Les notes de France-Albanie

Photo Icon Sport

Lloris 6 : Rien à faire pour lui sur le but albanais. Une ou deux relances au pied ratés et un ballon qui lui a glissé sous le bras sur un tir croisé, et qui aurait pu couter un but. Pour le reste, deux belles parades sur des tirs en angle fermé, et une relance rapide à la main qui a remis souvent son équipe dans le droit chemin.

Jallet 6,5 : Parti très timidement, le Lyonnais a rapidement été la solution offensive numéro 1. Beaucoup de centres, certains très bons, d’autres un peu moins précis. Défensivement, il a été mis en difficulté, a commis des fautes et s’est fait enrhumer sur le but, mais a eu le mérite de tenir ce rythme, cette disponibilité et cette précision tout le match, avec une passe décisive à Griezmann en récompense.

Varane 6 : Toujours aussi serein, il a couvert plusieurs fois son acolyte, et a fait preuve de sa pointe de vitesse exceptionnelle pour son gabarit pour empêcher quelques mauvais coups. Relance impeccable. 

Yanga-Mbiwa 3 : Le Romain vient de laisser passer sa chance. Deux corners concédés mais très évitables en début de match, dont celui à l’origine du but. Des relances et des dégagements aléatoires, une dernière tête sur un adversaire alors qu’il avait le temps de relancer, l’ancien montpelliérain n’y était pas. 

Digne 4 : Incapable de s’imposer physiquement, le latéral parisien n’a que trop peu apporté, avant de se réveiller à l’heure de jeu… et de sortir dans la foulée. Des ballons perdus et un manque d’initiative, Digne ne parvient pas à sa saisir sa chance chez les Bleus.

Cabaye 4,5 : Positionné encore une fois très bas, le Parisien a un peu marché sur les pieds de tout le monde pour organiser le jeu. Surtout que Pogba le faisait déjà. Résultat, en dehors de quelques changements d’aile, sa sortie rapide a semblé logique, surtout qu’il n’est pas un gratteur de ballons dans l’âme.

Pogba 5 : Il attire le ballon comme un aimant, et ses partenaires le cherchent clairement. Il en profite pour croquer le cuir par moment, surtout quand il n’a aucune chance de passer, mais il fait parfois la première différence pour lancer les actions. Aurait pu encore plus tenté sa chance, surtout devant le mur albanais en seconde période. Absent au marquage sur le but albanais. 

Sissoko 5,5 : Enorme activité, a poussé ses actions jusqu’au bout pour ouvrir le côté pour Jallet et a souvent été le premier renfort défensif sur les contres albanais. Un match plein physiquement, même s’il a semblé parfois un peu perdu. 

Valbuena 5 : Ce n’était pas du grand Valbuena. Il a provoqué, eu des coup-francs pas toujours bien tirés, s’est bien illustré dans le jeu court, mais cela manquait d’éclairs décisifs. L’un de ses derniers matchs les moins aboutis en Bleu.

Lacazette 4 : Il a eu 70 minutes de temps de jeu, et on ne l’a quasiment pas vu, ce qui n’est pas normal dans une équipe qui domine autant. Quelques remises en retrait, un peu de nervosité aussi dans des contrôles compliqués, mais en dehors d’une ou deux frappes, c’est bien trop discret pour le niveau. 

Benzema 4,5 : Visiblement en jambes, le Madrilène n’a pourtant pas eu la réussite qui l’accompagne ces derniers temps, notamment sur son énorme occasion en seconde période, où il tire au-dessus alors qu’il est à six mètres des buts. Des bons décalages, du pressing, l’ex-Lyonnais s’est démené et a cherché la solution, mais à l’image de ces hésitations inhabituelles dans la surface, ou ses tirs trop mous, il n’a pas eu un rendement « madrilène ». 

Share