Les jeunes, la DTN, l'Euro, le copinage, Luis attaque

Les jeunes, la DTN, l'Euro, le copinage, Luis attaque

Photo Icon Sport

Actuel sélectionneur de la Guinée, Luis Fernandez a profité d’une interview sur le site de Goal pour présenter son autobiographie. L’occasion pour le technicien d’évoquer les problèmes des jeunes joueurs d’aujourd’hui.

« Luis », c’est tout simplement le nom du livre de Luis Fernandez. Et lorsque l’on connaît le personnage, on se doute que le consultant n’y est pas allé par quatre chemins pour exprimer son opinion sur l’actualité du football. A commencer par la nouvelle génération de jeunes joueurs qu’il juge décevants. Et pour cause, d’après l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain, certains sont arrivés trop vite, voire de manière suspecte…

« On sent chez les jeunes d’aujourd’hui qu'il y a un manque de maturité. C’est parce qu’on va les chercher très tôt. A mon époque, on arrivait plus tard en équipe première, mais on savait où on mettait les pieds, s’est souvenu le Franco-Espagnol. (...) Quand je regarde certains matchs, je m’ennuie. Ce ne sont pas les joueurs sur le terrain qui sont responsables de ça. C’est plus haut, à la DTN… On n’est pas là pour faire du copinage. Il faut arrêter de faire en sorte que les amis des amis soient là. Il faut arriver à monter parce que tu en as les capacités et la volonté. »

« J’ai peur avec cette génération »

Du coup, Luis Fernandez s’inquiète à quelques mois de l’Euro 2016 en France. « Si tu mets la génération 1998 sur le terrain, ils gagnent le championnat d’Europe ! Mais j’ai peur avec celle qui arrive en regardant le niveau. Sont-ils capables de gérer la pression ? Capables de gérer les problèmes de l’année ? D’avoir le mental suffisant ? J’ai peur parce que c’est l’avenir du football ça », a-t-il commenté, lui qui cherche désespérément un poste afin d’aider les jeunes du Paris Saint-Germain.

Share