Les Bleus ont déjà oublié leur premier Mondial 2014

Les Bleus ont déjà oublié leur premier Mondial 2014

Photo Icon Sport

Il n’y a plus de gestion ou de calcul pour savoir quelle équipe a la meilleure différence de but ou l’attaque la plus prolifique. Cette phase éliminatoire n’obéit plus qu’à une seule règle : le vainqueur passe au tour suivant. Voilà qui pourrait changer la donne pour certaines sélections moins habituées à ce genre de gros rendez-vous, à l’image du Nigeria que les Bleus vont affronter lundi. D’autant que les partenaires de Yohan Cabaye ont déjà oublié la phase de groupe pour se focaliser sur le prochain match couperet.

« Se qualifier était l’objectif principal. Nous avons réussi à le faire en terminant en tête de notre groupe et en faisant de très bons matchs. Maintenant on est tourné vers le Nigeria, a déclaré le milieu de terrain au micro de la FFF. C’est une bonne équipe, qui a donné du fil à retordre à l’Argentine. La qualité dans leur équipe, c’est la puissance. Devant, ils vont vite. Ils travaillent beaucoup au milieu, ils pressent et ont beaucoup d’énergie. Ils ont aussi un très bon gardien. Ce ne sera pas un match facile, mais on va le jouer pour le gagner. Il faudra sortir un gros match avec le bon état d’esprit pour se qualifier. C’est une autre compétition qui commence. Désormais, il y aura un gagnant et un perdant. Mais ça ne doit rien changer à notre mentalité sur le terrain. Ce seront des matchs avec encore plus de tension. » L'expérience des Bleus peut désormais faire la différence. 

Share