Les Bleus informés des attentats seulement après le match

Les Bleus informés des attentats seulement après le match

Photo Icon Sport

Il y avait évidemment quelque chose de surréaliste à voir la liesse qui s'est emparée du stade de France et des joueurs français au moment des buts de Giroud et Gignac vendredi soir face à l'Allemagne. Alors même qu'à quelques dizaines de mètres se déroulaient des scènes d'horreur, les spectateurs ne savaient cependant rien du tout, même si les explosions avaient forcément suscité des questions. Il en allait de même des footballeurs français, lesquels n'ont connu la réalité qu'après le coup de sifflet final et le retour dans les vestiaires.

C'est le président de la Fédération Française de Football qui est venu annoncer le drame qui se déroulait en France, et notamment à proximité du stade. « A la mi-temps nous n’avons rien dit parce que l’on ne souhaitait pas que le public soit perturbé et que cela mette de la panique dans le stade. Mais à la fin du match j’ai informé les joueurs dans le vestiaire », a confié Noël Le Graët après le match. Aucun joueur n’a évidemment voulu s’exprimer, ce qui est totalement logique compte tenu de la situation. L’équipe de France est retournée ensuite à Clairefontaine où un huis clos absolu a été décrété en attendant de savoir si le match Angleterre-France allait avoir lieu.

Share