Le patron de la FFF prend la défense de Benzema

Le patron de la FFF prend la défense de Benzema

Photo Icon Sport

Au cœur d’une affaire de chantage qui a pour victime Mathieu Valbuena, Karim Benzema n’a pas réussi à convaincre les enquêteurs de sa totale innocence, voyant sa garde à vue se transformer en mise en examen, avec désormais une libération sous contrôle judiciaire. Son passage devant la police judiciaire pourrait bien faire avancer l’enquête, qui est toujours en cours. Et c’est pourquoi il ne faut pas se précipiter, a demandé Noël Le Graët, qui aimerait bien que l’attaquant tricolore ne soit pas considéré comme coupable alors que rien ne le laisse penser pour le moment. 

« Benzema est convoqué, il est mis en examen. Mais qui a dit qu’il était coupable ? Aujourd’hui, le football français n’est pas du tout dans la condamnation de Benzema. On a la chance d’être dans un pays où la justice peut travailler librement. Il est entendu, il est mis en examen, il faut attendre la conclusion. Aujourd’hui, il n’y a pas de Benzema condamné. Moi, j’aime bien le joueur. Je trouve que c’est un énorme joueur. Il devrait peut-être améliorer ses fréquentations, ça c’est possible. Mais j’ai beaucoup de respect pour le joueur et beaucoup d’affection pour l’homme. Benzema est sûrement pris dans une affaire qui le dépasse peut-être un peu. Je n’en sais rien. Mais en tout cas, moi, je ne le condamne pas du tout. C’est un homme que j’aime beaucoup », a souligné sur RMC le président de la Fédération Française de Football, qui a expliqué qu’il voyait bien Benzema et Valbuena continuer à cohabiter encore longtemps en équipe de France. 

Share