La révolution du foot français, Le Graët dit oui

La révolution du foot français, Le Graët dit oui

Photo Icon Sport

Depuis quelques temps, l’idée de fusionner la Ligue et la Fédération émerge de la part de quelques présidents ou dirigeants du football français. Jean-Michel Aulas en est l’un des grands défenseurs, et le président lyonnais a trouvé un appui de taille avec celui de Noël Le Graët. Pour le patron de la Fédération Française de Football, il est temps d’y voir plus clair dans les instances et de taper un bon coup dans la fourmilière.

« La Ligue possède un vrai statut autorisé par l’état et elle laisse un pouvoir de plus en plus important à l’UCPF, c’est à dire aux présidents de club. Je souhaite donc que la Ligue reprenne le pouvoir total et qu’ensuite la Ligue et la Fédération regardent dans quelle mesure un certain nombre de services peuvent mutualiser leur fonctionnement. Mon idée, c’est de faire des économies à tout prix au niveau des instances. Je souhaite que la Ligue soit la seule voix du football professionnel. Je ne suis pas loin de partager ce que M. Aulas a dit. Il est sur la même ligne de conduite que moi, mais avec d’autres mots. Il considère que la Ligue doit devenir le vrai patron, faire les appels d’offres et s’impliquer au niveau des partenariats économiques », a expliqué Noël Le Graët dans France Football. Ancien président de la Ligue à l’époque où cela s’appelait à la LNF, le patron de la FFF estime que les premiers changements pourraient avoir lieu, si la réforme était menée rapidement, pour la saison 2016-17.   

Share