La France frappe les trois coups face au Honduras

La France frappe les trois coups face au Honduras

Photo Icon Sport

Premier match très convaincant de la France dans ce Mondial, avec un succès 3-0 devant le Honduras. Face à un adversaire mis à la faute, les Bleus ont parfaitement géré, tandis que Benzema a confirmé son excellente forme avec un doublé. 

Pour son entrée en matière dans cette Coupe du monde, l’équipe de France avait la possibilité de débuter avec un adversaire à sa portée, même si ce dernier justifiait immédiatement sa réputation en tentant de pourrir le match. Des accrochages, des arrêts de jeu, les Bleus peinaient à mettre du rythme même si les occasions arrivaient vite. Sur un ballon renvoyé après un coup-franc de Valbuena, Matuiti trouvait la barre sur sa reprise (15e). C’était au tour de Griezmann, sur un centre d’Evra, de s’élever plus haut que tout le monde pour trouver à son tour la barre d’une tête puissante (23e). Les esprits s’échauffaient quelque peu, et Pogba passait près du rouge après une vengeance sur un Palacios particulièrement teigneux (28e). Juste avant la pause, les Bleus finissaient par trouver la faille, avec un contrôle de la poitrine de Pogba en pleine surface, et une charge par derrière de Palacios, sanctionnée d’un pénalty et d’un rouge pour le Hondurien. Sans trembler, Benzema marquait d’un tir appuyé (1-0, 44e). 

Le plus dur était fait pour les hommes de Didier Deschamps, qui profitaient immédiatement de leur supériorité numérique. Sur une longue ouverture de Cabaye, Benzema effectuait une reprise croisée parfaite pour trouver le poteau, avant que le ballon ne finisse par rentrer avec l’aide du gardien hondurien (2-0, 48e). Avec ce double avantage, les Bleus avaient de quoi voir venir, et le rythme baissait même si la maitrise demeurait nettement tricolore. La France se payait même le luxe de faire gonfler le score, avec un ballon dévié sur un tir de Debuchy, que Benzema récupérait pour expédier sous la barre d’un tir puissant (3-0, 72e). Le score était intéressant en vue d’une éventuelle égalité à la différence de buts, mais la manière, la sérénité et le jeu produit avaient de quoi mettre les Bleus en confiance pour la suite de la compétition. 

Share