L’arme fatale suédoise qui a ruiné les espoirs français

L’arme fatale suédoise qui a ruiné les espoirs français

Photo Icon Sport

C’est encore frais dans certaines mémoires. En octobre dernier, les espoirs français avaient perdu pied en Suède dans le match qualificatif pour l’Euro 2015 de la catégorie, avec une défaite 4-1 qui anéantissait également leur rêve de présence aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016. La victoire 2-0 de l’aller n’avait donc pas suffi, et il faut dire que les Suédois avaient tout fait pour inverser la tendance, choisissant notamment avec malice un terrain et un stade difficile à jouer, comme le raconte le nouveau bordelais Isaac Thelin dans L’Equipe. 

« Sans ce match face à la France, je ne serais pas là à vous parler et je n’aurais pas été appelé en A. A l’aller, on avait trop respecté la France. Pour le match retour, le coach a choisi exprès un mauvais terrain et un vieux stade car les français n’y étaient pas habitués », a expliqué l’attaquant scandinave, qui est également revenu sur son geste, le fameux salut militaire effectuée devant Layvin Kurzawa, qui avait lui-même chambré auparavant. « Ils avaient déjà fait ce geste à l’aller. Avant le retour on s’était dit ‘On va leur coller 3-0 et on fera ça nous aussi’. A 2-0, un ou deux gars ont demandé : ‘On le fait ?’ J’ai dit : on attend le troisième. Et à 3-0, on s’est lâché […] Avec l’adrénaline, tu ne fais pas toujours des choses réfléchies. Si je le recroise, je lui serrerai la main sans problème », a assuré Thelin à propos du défenseur de l’AS Monaco, qui doit conserver un très mauvais souvenir de la Suède, puisque c’est face à la sélection sénior ensuite qu’il s’est blessé un mois plus tard. 

Share