Knysna, ce n’est pas un mauvais souvenir pour Abidal

Knysna, ce n’est pas un mauvais souvenir pour Abidal

Photo Icon Sport

Désormais officiellement retraité des terrains de football, Eric Abidal fait assez logiquement le tour des médias pour revenir sur sa carrière, sous le maillot bleu ou dans les grands clubs qu’il a pu connaître. Et le défenseur central a inévitablement été interrogé sur l’un des moments marquants de l’histoire du football français de ces dernières années, à savoir l’épisode de Knysna et la fameuse grève des joueurs pendant la Coupe du monde, qui a été catastrophique pour leur image, sans parler de leurs performances sportives en Afrique du Sud. Mais pour le néo-retraité, revenir sur Knysna n’est pas tabou, et encore moins si catastrophique que cela. 

« Knysna ? Non, je ne vais pas parler de mauvais souvenir. Après, oui, ça reste un échec. Il y a eu un échec aussi à l’Euro en 2008. Je crois que l’important, dans notre métier, c’est de pouvoir rebondir et tourner la page très rapidement. Certes, on fait toujours des erreurs parce que l’erreur est humaine mais c’est en vivant avec ces erreurs qu’on arrive à pouvoir avancer pour justement essayer de tout faire pour ne pas les répéter », a expliqué Eric Abidal sur RMC. Très proche de Franck Ribéry, Abidal a tout de même reconnu que le choix de la retraite internationale du joueur du Bayern Munich était « difficile à accepter ». 

Share