Goal ou no goal, pourquoi personne n'a compris

Goal ou no goal, pourquoi personne n'a compris

Photo Icon Sport

La première utilisation officielle de la technologie sur la ligne de but a créé une énorme confusion ce dimanche à Porto Alegre. Alors que le système est plutôt simple puisque l’arbitre est informé en temps réel du franchissement ou non de la ligne de but par le ballon, plusieurs circonstances ont semé le trouble, et ce dans tous les esprits. Tout d’abord, le fait que la sono du stade ne fonctionne pas, a empêché toute annonce officielle du but aux spectateurs, qui se sont donc, tout comme les joueurs du Honduras, tournés vers le ralenti proposé par l’écran géant du stade. Gros problème, le « no goal » affiché pour le tir sur le poteau de Benzema, qui ne portait pourtant pas à contestation, a induit les Honduriens en erreur, ces derniers se précipitant sur l’arbitre pour contester, sans attendre la suite, et l’affichage du but marqué contre son camp par leur gardien. Même du côté français, on a eu du mal à suivre. 

« Je trouve ça dommage de montrer no goal puis goal. Ça crée de la confusion. On a entendu tous les sifflets du stade. Même moi j’ai douté l’espace de 10 secondes », a expliqué Mamadou Sakho, tandis que Blaise Matuidi a fait savoir que l’arbitre n’avait pas douté une seconde en raison de l’affichage « Goal » sur sa montre. « Les Honduriens n’ont pas compris, mais l’arbitre n’a rien voulu savoir. Sa montre a bipé quand le ballon a franchi la ligne pour lui indiquer le but », a même indiqué le milieu de terrain Blaise Matuidi. Après cette première un peu confuse, la FIFA va certainement rectifier le tir, en évitant d’indiquer un « no goal » pour un tir sur le poteau qui ne portait pas à confusion, alors que tout le monde attendait le verdict sur le prolongement de l’action. 

Share