France : Pour Griezmann, ça ne peut pas continuer comme ça !

France : Pour Griezmann, ça ne peut pas continuer comme ça !

Photo Icon Sport

Sauveur de l'équipe de France en huitième de finale de l'Euro 2016 contre l'Irlande (2-0), Antoine Griezmann a expliqué comment sa sélection s'est sortie d'une situation bien mal embarquée tout en abordant la suite de la compétition.

Dimanche dans son huitième de finale contre l'Irlande, les Bleus ont frôlé la correctionnelle à cause d'une première période compliquée, durant laquelle ils étaient menés 0-1 après un penalty en début de match. Mais grâce à une deuxième période d'une toute autre facture, la sélection tricolore a relevé la tête et a rapidement inversé la vapeur autour de l'heure de jeu avec un doublé de Griezmann. Alors comment les Bleus se sont remis dans le droit chemin après la pause ? Explications avec l'homme du match.

« Quand l’arbitre a sifflé le penalty, j’ai eu la même pensée que tous les Français : "Fais chier !" Mais le public nous a agréablement surpris, il a mis une ambiance dont on a besoin. Le discours de Deschamps à la mi-temps ? On s’est tous dit les choses, en fait. En gros qu’il fallait se "bouger le cul", qu’on montre qui on était. Si on en restait là, avec ce résultat, on allait tous passer pour des cons. Et le coach a fait des choix tactiques qui nous ont aidés », a avoué Griezmann en conférence de presse.

« Ça ne va pas passer à chaque match... »

Maintenant que les Bleus ont passé les tours pièges, à savoir les matchs de poules et le huitième contre une solide équipe irlandaise, la France doit se libérer pour élever son niveau de jeu face à des adversaires qui seront tout autre. Et selon le meilleur buteur de l'équipe de France, il faut rester sur la dynamique insufflée en fin de match contre l'Irlande. « Toutes nos premières mi-temps n'ont pas été très bonnes, mais par rapport à dimanche, ce n'est pas possible de faire pire. En deuxième mi-temps, on a vu une équipe de France que tout le monde veut voir. Nos premières minutes aussi sont mauvaises voire très mauvaises à chaque match. Il faut s’améliorer là-dessus parce que ça ne va pas passer à chaque match », a déclaré Griezmann, qui estime donc que le sélectionneur Didier Deschamps doit s'appuyer sur la deuxième partie du huitième de finale pour réussir la suite de sa compétition.

Share