France : Larqué dit ses quatre vérités aux Bleus après la défaite

France : Larqué dit ses quatre vérités aux Bleus après la défaite

Photo Icon Sport

L’Euro 2016 est désormais terminé et ce lundi il y a de la gueule de bois en France. Mais l’heure est évidemment aussi aux constats sur le parcours tricolore lors de cette compétition. Et pour Jean-Michel Larqué si les Bleus ont fait de belles choses, il faut aussi souligner quelques lacunes dans la gestion de l’Euro 2016 et notamment de cette finale perdue face aux Portugais.

« On tire des leçons quand il y a une défaite. Et on ne tire pas de leçon quand il y a une victoire. Il n’y a pas eu de changement après l’Allemagne. La première période ce dimanche fait un peu illusion. Mais quand on regarde la façon dont les Portugais ont géré cette rencontre, ils nous été supérieurs. Ils étaient plus sûrs d’eux que nous l’étions de nous-même. On se laisse griser quand on domine la situation. Est-ce qu’on a eu des principes de base lors de cet Euro qui ont pu nous faire dire, ce match là on l’a maitrisé ? Jamais. Plutôt que de parler de potentiel, j’aime bien voir la valeur réelle des joueurs. Nous n’avons pas ce constat aujourd’hui. Collectivement, cette équipe de France n’a pas maitrisé son sujet tout au long de la compétition. Le facteur réussite est important en football. Ce facteur réussite, on en a pas mal profité durant la compétition. Aujourd’hui, il nous est contraire. Réussite ou pas, il faut se pencher sur le contenu des matches. Nous étions dans les conditions les plus favorables pour remporter cet Euro. Au bout de 30 minutes, ça n’était pas des conditions favorables, c’était des conditions très favorables. Et nous ne gagnons pas le match. Malgré quelques satisfactions, j’ai le sentiment que cette équipe de France n’a pas progressé. On sort de cette finale avec beaucoup de regrets (…) Dans cette équipe, les joueurs sont gentils. Ils ont donné une bonne image du foot français, mais ils manquent de caractère. Cette équipe de France manque de caractère. Ça doit perturber Deschamps, lui qui a été dans des équipes qui avaient beaucoup de caractère, avec les Zidane, les Desailly, les Blanc », a expliqué, sur BFM TV, Jean-Michel Larqué, qui sait que l’Euro 2016 tendait les bras aux joueurs de l’équipe de France.

Share