France : Benzema à l'Euro 2016, son avocat a une intuition

France : Benzema à l'Euro 2016, son avocat a une intuition

Photo Icon Sport

Selon un sondage réalisé par Odoxa pour L'Equipe, 73 % des Français ne veulent pas que Karim Benzema soit réintégré en équipe de France pour l'Euro 2016.

Une tendance qui conforme la cote de popularité de l'attaquant du Real Madrid, en chute libre depuis sa mise en examen dans l'affaire Mathieu Valbuena. Et ce n'est pas la levée de son contrôle judiciaire qui a changé la donne, certains ministres ayant même milité pour que sa mise à l'écart soit prolongée. L'avocat de l'international français, Me Eric Dupond-Moretti, a donc répondu en glissant un petit tacle.

« Ceux qui y sont défavorables ne respectent pas la présomption d’innocence, c'est ma première remarque, a-t-il réagi sur RMC. La seconde est que j’espère qu’ils ne sont pas sensibles aux sirènes des politiques qui ont beaucoup trop résonné. Manuel Valls veut composer l’équipe de France... Il paraît d'ailleurs que François Hollande l'a rappelé à l'ordre. Est-ce que Deschamps a composé l’équipe gouvernementale dans laquelle il y a deux condamnés ? Vous ne pensez pas que les hommes politiques ont autre chose à faire ? » L'occasion pour lui d'annoncer une suite inattendue à cette affaire.

Des surprises à venir pour Benzema ?

« Je ne suis pas devin mais je vous dis que cette affaire nous réserve des surprises. Elle n’est pas close. L’instruction n’est pas terminée, a souligné l'avocat. Le seul critère est sa compétence sportive. C’est Deschamps qui compose l’équipe de France. J’ai dans ma clientèle des policiers mis en examen et qui continuent à exercer leur fonction. Mis en examen ne signifie pas coupable. » Il n'empêche que Benzema doit attendre la décision de Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football, qui annoncera d'ici le 15 avril si l'ancien Lyonnais peut disputer l'Euro 2016 avec les Bleus.

Share