EdF : Costil ne pense pas être le « larbin » de Lloris et Mandanda

EdF : Costil ne pense pas être le « larbin » de Lloris et Mandanda

Photo Icon Sport

Stéphane Ruffier ayant fini par se lasser d’un rôle de troisième gardien en équipe de France, et l’ayant fait savoir au sélectionneur national l’été dernier, Benoît Costil a récupéré ce rôle souvent ingrat. Sauf catastrophe, le portier rennais sera donc retenu pour l’Euro 2016 avec les Bleus. Mais, même s’il sait qu’il n’aura qu’un rôle subalterne derrière Hugo Lloris et Steve Mandanda, le premier étant le titulaire numéro 1 dans l’esprit de Didier Deschamps, Benoît Costil se défend de n’être là que pour porter les ballons et faire le nombre à l’entraînement. Il se sent vraiment investi d'une mission.

« Mon objectif, c’est d’être là pour Steve (Mandanda) et Hugo (Lloris), d’être à leur disposition. Alors, être à leur disposition, beaucoup vont dire que c’est de faire le larbin mais pas du tout ! Il faut s’enlever ça de la tête », a prévenu, sur L'Equipe 21, le gardien de but du Stade Rennais, qui ne voit donc pas ce rôle de troisième portier comme une place purement anecdotique et presque symbolique. De quoi confirmer sa motivation avant le rendez-vous européen de cet été et surtout assurer à ses deux collègues une tranquillité d'esprit concernant ses intentions.

Share