EdF : Benzema boycotté, « il y a contribué » estime Pierre Ménès

EdF : Benzema boycotté, « il y a contribué » estime Pierre Ménès

Photo Icon Sport

Lors de sa conférence de presse jeudi, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a expliqué les raisons de la non-convocation de Karim Benzema.

« J’ai toujours considéré qu’un groupe est au-dessus de tout, je prends toujours des décisions pour le bien de l’équipe de France », a lâché le technicien, qui laisse entendre que l’attaquant du Real Madrid, mis en examen dans l'affaire de la sextape, n’a plus aucune chance sous ses ordres. De quoi dégoûter Pierre Ménès qui, comme beaucoup d’observateurs, aurait aimé voir l’ancien Lyonnais associé à Antoine Griezmann et Kylian Mbappé.

« Dans l’esprit du sélectionneur, la présence de Karim Benzema est nuisible au groupe. Il n’y a pas besoin d’avoir bac+10 pour le comprendre, a constaté le chroniqueur de CNEWS Matin. Et donc, tant que Didier Deschamps sera le sélectionneur, il n’y a pratiquement aucune chance pour qu’il revienne en sélection. C’est regrettable sur le plan sportif, car on peut penser qu’avec une attaque composée de Karim Benzema, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, les Bleus auraient de quoi faire peur au monde entier lors du prochain Mondial, dans un an. Didier Deschamps fait, selon lui, le meilleur choix, mais ce n’est peut-être pas le bon. »

Pour Ménès, Benzema a payé

« Depuis le temps qu’il a été sanctionné, Karim Benzema aurait mérité d’être revu, aussi bien pour juger son comportement avec les autres que son implication sous le maillot bleu, qui n’a pas toujours été à la hauteur de son rendement à Madrid, a estimé le consultant. Toute cette histoire est à la fois regrettable et typiquement française de se tirer des balles dans le pied. Mais, encore une fois, à la lecture de l’interview de Karim Benzema, il a largement contribué à appuyer sur la gâchette. » Entre l’obstination de Deschamps et la maladresse de l’avant-centre, la situation n’est pas près d’évoluer.

Share