Du cœur, mais un nul pour les Bleus

Du cœur, mais un nul pour les Bleus

Photo Icon Sport

Malgré une domination très nette, l’équipe de France a du se contenter du match nul 1-1 face au Paraguay ce dimanche soir à Nice. L’envie était là, la différence a été faite par Griezmann, mais les Sud-Américains ont égalisé dans les derniers instants.

Après la démonstration face à la Norvège, l’équipe de France était attendue contre le Paraguay ce dimanche à Nice, face une formation sud-américaine qui pouvait se rapprocher de deux des futurs adversaires des Bleus au Mondial, le Honduras et l’Equateur. Dans un stade azuréen plein à craquer, il manquait tout de même quelques « stars » des Bleus, comme Varane, Ribéry et Benzema, au coup d’envoi. Cela n’empêchait pas les Tricolores de débuter la rencontre de manière bien plus convaincante, avec rapidement des situations intéressantes. Rémy, très remuant mais imprécis dans la finition, symbolisait la première période des Français, très volontaires mais pas assez tranchants dans le dernier geste. A l’image de son ciseau au-dessus sur un bon service de Giroud (32e), l’attaquant de Newcastle ne parvenait pas à faire plier une formation paraguayenne qui jouait avec ses armes, c’est à dire une technique propre, mais un gros déficit physique. 

Après la reprise, le scénario ne bougeait pas, avec une domination de plus en plus nette des Bleus. Malgré les innombrables centres, principalement venus de Valbuena, Giroud ne parvenait jamais à trouver la faille, avec notamment quelques parades de Silva. Résultat, beaucoup de situations intéressantes, voire dangereuses, mais peu d’énormes occasions franches, malgré une envie évidente. Lloris, vigilant sur un coup-franc en force de Samudio (52e) s’ennuyait tout de même fermement. Les entrées en jeu des remplaçants redonnaient un peu de peps à l’attaque tricolore, et après une nette période de domination, l’ouverture était enfin trouvée. Sur un ballon renvoyé, Griezmann retrouvait le ballon dans la surface, pour enrouler une frappe placée à ras du poteau et marquer son premier but en Bleu (1-0, 84e). La victoire tendait les bras des Français, qui concédaient toutefois l’égalisation dans les derniers instants, avec une tête de Caceres sur coup-franc (89e) devant une défense bleue qui avait clairement lâché ses joueurs. Le Paraguay, accrocheur, parvenait à empêcher la France de connaître une deuxième victoire dans cette préparation. Les Bleus, si efficaces contre la Norvège, auront clairement manqué de précision sur ce match. Du mieux sera donc attendu dans une semaine, face à la Jamaïque, pour l’ultime match d’échauffement. 

Share