Deschamps veut des Tricolores sous pression contre l'Equateur

Deschamps veut des Tricolores sous pression contre l'Equateur

Photo Icon Sport

Il faudrait un véritable cataclysme, à commencer par une défaite 4-0 face à l’Equateur et un large succès des Suisses devant le Honduras, pour que la France ne termine pas dans les deux premiers de sa poule ce mercredi soir. Une situation très favorable qui va pousser Didier Deschamps à mettre quelques cadres au repos pour le match du Maracana, histoire également d’impliquer tout le monde dans cette aventure qui pourrait être encore longue. Encore faut-il pour cela poursuivre la belle série, terminer premier pour éviter si possible l’Argentine. C’est ce que souhaite Didier Deschamps, pour qui ce dernier match de poule n’est pas anodin. 

« Ce n’est pas un match sans pression. C’est un match de Coupe du monde ! Au Maracana ! On a six points, on ne va pas se plaindre, mais en face l’Equateur joue sa qualification. C’est une équipe qui aime défendre mais qui possède également de bons arguments offensifs. On est en excellente position pour se qualifier et terminer premier du groupe. Mais encore faut-il finir le travail (…). Mon rôle, c’est de trouver un juste équilibre. Mais ce n’est, de toute façon, pas un risque. Cela fait plus d’un mois que les joueurs sont ensemble et la plupart sont là depuis plus de deux ans. Ils se connaissent. A titre individuel, peut-être que certains ressentiront un peu de stress. Mais les autres joueurs, peut-être un peu plus expérimentés, devront les mettre à l’aise et dans les meilleures conditions », a demandé le sélectionneur national, qui sait que des joueurs comme Lucas Digne et Morgan Schneiderlin devront être soutenus pour leur première en Coupe du monde. 

Share