Dépassé par ses propos, Debbouze « est désolé »

Dépassé par ses propos, Debbouze « est désolé »

Photo Icon Sport

A l’heure où Eric Cantona persiste et signe dans ses accusations à l’encontre de Didier Deschamps et décortique désormais les noms et leurs origines, Jamel Debbouze, qui avait aussi lancé une polémique la semaine dernière, a décidé de calmer le jeu.

L’humoriste, qui avait dénoncé le fait qu’il n’y ait selon lui, pas les joueurs emblématiques des quartiers et des banlieues que sont Benzema et Ben Arfa chez les Bleus, a fait machine arrière devant le tollé provoqué. C’est ce qu’il a bien fait comprendre ce jeudi sur RTL, avouant qu’il ne pensait pas que ses propos allaient faire tant de bruit, et qu’il était désormais l’heure d’être derrière l’équipe de France.

« Je ne m’attendais pas à ce que ça prenne autant de proportions. Je suis un citoyen avant d’être un comique et j’ai livré un sentiment, je n’aurais jamais cru que ça prenne autant de place. J’en suis désolé. Comment calmer le jeu ? Et bien être avec les Bleus, être tous derrière l’équipe de France. On a un Euro à gagner, c’est important. Et puis ne pas les perturber avec nos conneries. Je voudrais juste en profiter pour dire à Didier Deschamps que je suis avec eux », a expliqué Jamel Debbouze, qui reconnaît que « ses » conneries mettent tout de même une ambiance sacrément pesante autour de l’équipe de France.

Share