Benzema, Pierre Ménès demande à la FFF de stopper le massacre

Benzema, Pierre Ménès demande à la FFF de stopper le massacre

Photo Icon Sport

Mis en examen dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema est la cible de nombreuses critiques. Et pas seulement du monde sportif. 

La sortie médiatique de Karim Benzema n’a pas vraiment l’effet désiré. Accusé de tentative de chantage contre Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid n’a pas réussi à convaincre l’opinion publique et se retrouve toujours confronté à un acharnement médiatique. Un traitement injustifié selon Pierre Ménès, qui aimerait voir la Fédération Française de Football sonner le coup de sifflet final.

« Etonnante société, qui n’a donc plus aucune hiérarchie dans la présentation de l’information. Karim Benzema n’est pas l’ennemi public numéro un ni Jacques Mesrine. Même s’il devait être reconnu coupable dans cette histoire de chantage à la sextape vis-à-vis de Mathieu Valbuena, sa condamnation serait minime et très certainement avec sursis. Il s’agit donc d’une petite affaire minable, a souligné le chroniqueur de Direct Matin. Et on parle de justice pénale, de justice morale, mais, pardonnez-moi, on s’en tape totalement. La seule chose qui compte dans cette histoire, c’est la morale sportive, et l’avenir de Benzema avec les Bleus et probablement avec le Real Madrid. »

Deschamps va-t-il enfin s’exprimer sur le sujet ?

« Aujourd’hui, c’est le problème de Didier Deschamps, qui va bien devoir à un moment donné s’exprimer sur le sujet et cesser de botter en touche d’un air exaspéré. Aujourd’hui, il est temps que Noël Le Graët, puisque la Fédération française de football s’est portée partie civile pour avoir accès au dossier, trace une ligne de route un peu plus précise. Parce qu’avec cette affaire, c’est à nouveau l’image générale des Bleus qui en prend un vilain coup, a-t-il rappelé. A sept mois d’un Euro à domicile, il serait vraiment temps que tous ces gens prennent leur courage à deux mains et des décisions même provisoires, ce qui éviterait à l’opinion publique de penser que tout est permis pour certains. Il serait surtout temps que cette affaire revienne dans le monde sportif. Là où elle a un intérêt. Là et seulement là où elle a de l’importance. » Pour rappel, la FFF aurait l’intention d’écarter provisoirement Benzema.

Share