Attentats : L'émouvante confidence de Lloris sur Angleterre-France

Attentats : L'émouvante confidence de Lloris sur Angleterre-France

Photo Icon Sport

Cela restera dans toutes les mémoires, y compris de ceux qui ne sont pas particulièrement des amateurs de football, le 17 novembre dernier, alors que la France était encore KO sous le choc des attentats, les Bleus jouaient à Wembley contre l'Angleterre. Dans une ambiance exceptionnelle, Hugo Lloris et ses coéquipiers s'étaient finalement inclinés, mais le résultat avait peu d'importance. Revenant ce samedi dans l'Equipe sur cette rencontre, le gardien de but des Bleus, qui évolue à Tottenham, avoue avoir traversé ce match amical comme une ombre, au point même d'avoir failli sortir en pleine rencontre.

« Si nous étions en état de jouer ? Non, bien sûr que non. On le fait parce qu’on le doit, parce qu’on représente la France, parce qu’on participe à un immense moment de solidarité. Mais tout a été bien trop lourd à porter pour qu’on puisse jouer. Je m’attendais à cela, mais pas autant. Je m’attendais à l’émotion de découvrir Wembley en bleu-blanc-rouge, à toute cette solidarité, cette empathie, je savais que les hymnes nationaux seraient un moment à la fois magnifique et difficile mais, juste derrière, il y a eu cette minute de silence incroyablement émouvante et lourde. Quand le match a commencé, j’étais complètement à plat. Je n’ai pas été capable de me concentrer sur le match, je subissais tout, j’étais un spectateur. J’étais complètement perdu. J’aurais peut-être même dû demander à sortir », confie, dans le quotidien sportif, Hugo Lloris, qui avoue également ne pas avoir été étonné du soutien apporté par les Anglais à la France durant ces moments difficiles. 

Share