Anigo débarque dans le dossier Fékir

Anigo débarque dans le dossier Fékir

Photo Icon Sport

Convoqué par Didier Deschamps pour les matchs amicaux contre le Brésil et le Danemark (les 26 et 29 mars), Nabil Fekir sera l’une des attractions de ce prochain rassemblement. La pression subie ces dernières semaines ne devrait donc pas disparaître avant sa première apparition avec l’équipe de France, la faute au règlement de la FIFA selon José Anigo. En effet, le recruteur de l’OM estime que l’instance internationale ne facilite pas la tâche des binationaux en leur laissant la possibilité de passer d’une sélection à l’autre.

« Pour être honnête, sans doute qu’à la place de Nabil Fekir j’aurais pris un peu plus de temps pour me décider. Je ne sais pas si tout le monde se rend compte de la complexité du choix à faire, surtout pour un gamin de 21 ans. Il s’agit d’une décision qui t’engage pour le restant de ta vie, et pas seulement sportive, a confié Anigo dans France Football. (...) Il a un peu été l’otage d’une règle, celle sur les binationaux, qui est vraiment mal fichue. Cette loi favorise les joueurs qui n’ont pas, ou peu, d’espoirs d’être sélectionnés par leur pays de naissance. Mais une fois que le choix est fait, match amical ou pas, il devrait être impossible de revenir en arrière pour changer de sélection. A cette occasion, le foot renvoie à nouveau une image désastreuse avec ces allers-retours autorisés mais complètement incompréhensibles. On passe d’un pays à l’autre comme on passe d’un club à un autre. Cherchez l’erreur... » Car Fekir pourra toujours opter pour l’Algérie tant qu’il n’aura pas disputé de match officiel avec les Bleus, et le prochain sera le match d'ouverture de l'Euro 2016...

Share