Angleterre-France, les Bleus n'y étaient pas

Angleterre-France, les Bleus n'y étaient pas

Photo Icon Sport

Dans un match très chargé en émotion avec l’énorme hommage rendu par Wembley et les Anglais à la France, ses joueurs et son peuple, les Bleus sont passés au travers de la rencontre, s’inclinant logiquement 2-0. 

L’émotion était encore vive au coup d’envoi, après une minute de silence scrupuleusement respectée, et une ambiance très feutrée. Le rythme était chancelant, et même la pelouse de Wembley, toujours si impeccable d’habitude, marquait des gros signes de fatigue. L’Angleterre se montrait plus inspirée au cours d’une première période où seul Ben Arfa tentait de bouger un peu l’attaque tricolore. Mais, après quelques premières sorties inspirées sur des balles en profondeur, Lloris ne pouvait que constater les dégâts sur une frappe splendide mais aussi légèrement déviée d’Alli, qui finissait sa course dans la lucarne du portier français (1-0, 39e). 

Les entrées en jeu de Coman et Pogba à la pause semblaient redonner un peu d’allant aux Bleus, mais cela ne durait pas. Tout simplement parce que Rooney, d’une reprise en force au second poteau sur un centre de Sterling, doublait la mise peu après (2-0, 48e). Après le 51e but en sélection du capitaine anglais, le rythme s’écroulait littéralement, et seul Martial, après un rush dans la surface, passait tout près de la réduction du score, mais Butland s’interposait (66e). Le score en restait là pour ce match amical au score anecdotique, mais à la symbolique très forte quatre jours seulement après les attentats de Paris. 

Share