Ibrahimovic offre un 4e Trophée des champions au PSG

Ibrahimovic offre un 4e Trophée des champions au PSG

Photo Icon Sport

Opposé à Guingamp, le PSG a remporté ce samedi à Pékin le Trophée des champions (2-0) avec un doublé de Zlatan Ibrahimovic. Le match n'a pas été passionnant, mais le climat chinois a clairement pesé sur le rendement des joueurs.

C’est dans un stade transformé en étuve (40°), et devant des supporters presque tous acquis à la cause de …Zlatan Ibrahimovic que débutait ce Trophée des champions décentralisé en Chine. Et le PSG décidait clairement de prendre le match à son compte dès le coup d’envoi. Une entame parfaite qui se concrétisait rapidement. Bien servi, le buteur suédois du champion de France se retrouvait dans une de ses situations préférées à la limite de la surface et plein axe, envoyant un tir du plat du pied qui trompait Samassa (1-0, 9e). Guingamp, rapidement privé de Cardy, sorti sur blessure, tentait de se remettre dans le bon sens, mais Jacobsen poussait Bahebeck dans le dos dans la surface et M.Turpin sifflait un penalty, qu’Ibrahimovic transformait, signant là un doublé (2-0, 19e).

Pour les Bretons, tout devenait plus difficile, mais pourtant la formation de Gourvennec allait avoir l’occasion de réduire le score. Marquinhos commettait une faute sur Beauvue, et là encore l’arbitre sifflait, à juste titre, un penalty. Mais Yatabaré butait sur Sirigu qui avait choisi le bon côté (33e). Physiquement les deux équipes souffraient, et le PSG était à deux doigts d’obtenir un nouveau penalty après une sortie très limite de Samassa sur Bahebeck (45e). Guingamp allait toutefois se procurer l’ultime occasion de la première période, Kerbrat étant proche de profiter d’une petite absence défensive de Motta (45e+2).

Après la pause, le rythme baissait un peu, la chaleur pesant de plus en plus sur les organismes, même si Ongenda ratait de peu le cadre (51e), tout comme Yatabaré (59e),. Laurent Blanc décidait de faire tourner son effectif, lançant notamment Cavani à la place d’Ongenda (62e), tout comme Jocelyn Gourvennec qui changeait trois joueurs en deux minutes, sans que cela change réellement la donne. Chantôme et Lucas entraient eux aussi en jeu, mais rien ne semblait plus devoir modifier le cours de ce match forcément épuisant compte tenu du climat ambiant, surtout à ce stade de le saison. Le Paris Saint-Germain conservait donc le Trophée des champions gagné la saison dernière, le club de la capitale remportant pour la quatrième fois (1995,1998, 2013 et 2014) cette opposition entre le champion de France et le vainqueur de la Coupe de France. De quoi bien lancer la saison.

Share