Prison ferme pour les agresseurs du gardien de Granville

Prison ferme pour les agresseurs du gardien de Granville

Photo Icon Sport

Le soir même de son exploit face à Bourg-Péronnais qui avait emmené l’US Granville en quart de finale de la Coupe de France, le gardien de but manchot Clément Daoudou avait été sauvagement agressé par plusieurs hommes en fin de nuit.

Hospitalisé pour de sérieuses blessures et indisponibles plusieurs semaines, Daoudou a été victime d’une agression en deux temps, dont trois des coupables retrouvés ont été jugés en comparution immédiate. Il s’agit de l’un des salariés du kebab où il venait d’acheter un sandwich, et deux forains présentés comme « sanguins », dont l’un a reconnu avoir arrêté l’école au CM2, et ne savoir ni lire, ni écrire, raconte Ouest-France.

Les trois agresseurs ont été facilement retrouvés par la police, notamment grâce à une vidéo tournée sur les faits et la présence d’un joueur de Granville non loin, mais trois ou quatre autres sont toujours en liberté. « Son rêve, c’était de jouer face à l’OM, on est conscient de ça », a reconnu l’un des accusés, qui prive donc le gardien granvillais de ce match de prestige, même si cela peut paraître bien secondaire devant la gravité des faits. Le juge a ordonné leur maintien en détention et des peines de prison allant de 10 à 12 mois, dont six avec sursis, ainsi qu’une interdiction de séjour dans la Manche pour deux ans.

Share