Le PSG peut rêver plus grand, pas Monaco

Le PSG peut rêver plus grand, pas Monaco

Photo Icon Sport

Le PSG s'est qualifié ce mercredi soir pour le dernier carré de la Coupe de France en éliminant sa bête noire, l'AS Monaco après une victoire nette et sans bavure (2-0). Le club de la Principauté est totalement passé à côté de la rencontre. 

Trois jours après un nul à Louis II en championnat, le PSG et l’AS Monaco se retrouvaient ce mercredi soir au Parc des Princes et cette fois il était impératif d’avoir un vainqueur. Paris ne tardait pas à prendre les devants puisque dès la 2e minute, le club de la capitale ouvrait le score par David Luiz qui s’y prenait à deux fois pour battre Stekelenburg de la tête (1-0, 2e). Le match ne pouvait pas mieux commencer, et les Monégasques allaient être proches de l’égalisation sur un coup-franc de Traoré qui trouvait la transversale de Douchez (19e). Le match devenait subitement très haché, Clément Turpin sifflant, à juste titre, faute sur faute (cinq cartons jaunes en première période). 

Après la pause, le PSG remettait un coup d’accélérateur et allait double la mise cette fois par Cavani, qui trompait le gardien de l’ASM d’un tir qui entrait avec l’aide du poteau (2-0, 52e). Une incroyable séquence de quelques minutes allait alors débuter. En effet, en l’espace de 120 secondes, Pastore envoyait un premier tir sur le poteau, puis sur la même action c’est Cavani qui touchait le montant monégasque. Et dans la foulée, Pastore ratait le cadre alors qu’il était quelques mètres seul devant le but grand ouvert (62e). Monaco semblait totalement passif et n’inquiétait pas réellement le PSG qui gérait sereinement la suite et la fin d’un match qui devenait clairement très ennuyeux au fil des minutes. Quoi qu’il en soit, tandis que l’AS Monaco n’est plus en course « qu’en » Ligue des champions et en Ligue 1, le Paris Saint-Germain joue toujours sur quatre tableaux, une séquence inédite pour le club de la capitale.

Share