Bayern-Juventus : Riolo ne s’en remet pas !

Bayern-Juventus : Riolo ne s’en remet pas !

Photo Icon Sport

Niveau de jeu, suspense, buts, retournement de situation, décisions arbitrales discutables, public en feu, et surtout folle intensité, tous les ingrédients étaient réunis ce mercredi soir à l’Allianz Riviera pour le match entre le Bayern Munich et la Juventus Turin. Un véritable spectacle de haut vol, surtout pour un 1/8e de finale de Ligue des Champions, stade où parfois le suspense passe au second plan. Pour Daniel Riolo, il ne faut pas s’y tromper, il s’agit là du meilleur match de l’année. En attendant la suite…

« Favori, le Bayern l’était, assurément. Le 2-2 de l’aller et un statut de cador de la compétition à côté du Barça, ça en imposait. Mais on a eu certainement tendance à sous-estimer la Juve. Le finaliste de la saison dernière méritait probablement plus d’attention. C’est un travers dans l’analyse, se fier à la médiatisation. Le foot italien intéresse moins, c’est moins à la mode. Pourtant, même privé de joueurs importants, Allegri aligne un 11 avec beaucoup d’allure. Dybala pas là, Mandzukic sur le banc, il reste Morata. Là encore, un 9 totalement sous-côté. Je le dis souvent, la charnière de la Juve est avec celle du Barça, l’une des meilleures d’Europe. Quant à Allegri, c’est un grand coach, l’un des derniers dans ce métier en mutation, à, encore, réfléchir la tactique à chaque match. (..)

Ce 8e de finale est bien le plus passionnant du plateau cette année. Le Bayern ne termine pas aussi fort qu’il le faudrait. La fatigue est partout. Mais sur le dernier débordement, l’invisible Muller égalise ! Ce match est énorme. L’équipe qui a toujours voulu jouer, même sans être toujours inspirée, est toujours en vie. Tant mieux ! Seul le Bayern peut marquer car seul le Bayern joue. La Juve a renoncé trop tôt ! Le but de Thiago Alcantara libère Guardiola. Allegri avait tout bien pensé au départ, mais le maître est en face. Tous les changements du Catalan ont été justes. La Juve s’écroule et prend même un 4e but ! 4-2. Quelle soirée ! », a commenté le consultant de RMC, qui comme beaucoup d’amateurs de football, a pris son pied devant ce spectacle.

Share