La France veut des places en plus en Europa League. Pour faire quoi ?

La France veut des places en plus en Europa League. Pour faire quoi ?

Photo Icon Sport

Clairement prise de court par la réforme express de la Ligue des Champions votée dernièrement, la France s’en tire tout de même pas trop mal puisqu’elle conservera la possibilité d’avoir trois représentants au plus haut niveau européen.

Les « petits » pays sont eux moins bien lotis, et envisagent d’aller au clash avec l’UEFA pour se faire entendre. Ce n’est pas la position française à l’heure actuelle. En effet, selon L’Equipe, les clubs de l’hexagone préfèrent plutôt se positionner en force pour récupérer des places en Europa League, après avoir fait chou blanc dans ce domaine en Ligue des Champions. La nouvelle formule de l’ancienne « C3 » n’a pas encore été déterminée, ce qui laisse donc l’espoir de passer de trois clubs (1 qualifié direct + 2 barragistes) à quatre (3 qualifiés direct + 1 barragiste).

Les gains financiers en Ligue Europa pourraient augmenter de 23 % avec la future réforme, et ainsi donner encore un peu plus de prestige à la petite Coupe d’Europe. Si la manœuvre a pour but d’augmenter les chances françaises de voir son indice UEFA grimper, étant données les performances des clubs tricolores dans cette compétition depuis des années, il n’est pas non plus certain que cette campagne fasse soulever un enthousiasme débordant au sein des présidents de Ligue 1.

Share