La France joue le jeu, Pierre Ménès adore

La France joue le jeu, Pierre Ménès adore

Photo Icon Sport

Quatre clubs français engagés, aucune défaite et quelques beaux matchs, il n’en fallait pas plus pour que l’Europa League provoque enfin un peu d’engouement dans l’hexagone.

Les résultats auraient pu être de meilleure facture, mais les formations tricolores ont joué le jeu, et on ne peut pas dire que cela ait été tout le temps le cas ces dernières années. L’OM, Saint-Etienne, Monaco et Bordeaux sont quatre équipes qui ont bien l’intention de tout faire pour passer les poules, même si Marseille a pu déjà marquer les esprits à Groningue (0-3). Mais c’est bien évidemment l’attitude générale que Pierre Ménès a apprécié. 

« Cette première soirée d’Europa League a accouché de résultats globalement positifs pour nos quatre mousquetaires du jeudi soir. Surtout pour l’OM, facile vainqueur à Groningen. Depuis bientôt dix ans que ce blog existe, j’ai trop souvent eu l’occasion de m’émouvoir du pitoyable investissement de nos clubs français en Euopa League pour ne pas me féliciter ce soir de la qualité des rencontres que j’ai pu voir, même si, à l’arrivée, il n’y a qu’une victoire pour trois nuls. Je ne parlerai pas du match de Monaco - je n’ai que deux yeux - si ce n’est pour dire que faire nul à Anderlecht en égalisant à cinq minutes de la fin n’est pas en soi une performance étincelante », a expliqué Pierre Ménès, qui a vu en Bordeaux-Liverpool un « match agréable », même si c’est clairement Saint-Etienne (2-2 à domicile contre Rosenborg), qui fait le moins bon résultat. 

« Saint-Etienne affrontait l’équipée supposée la plus faible du groupe. Au moins, on a vu du spectacle, on a vu du jeu et on a vu ce que le dénommé Beric, auteur d’un but et qui a provoqué le penalty, va apporter à une attaque stéphanoise trop souvent limitée sur le plan offensif. Sauf que c’est défensivement que Sainté s’est montré fébrile. Maintenant, on a assisté à un match plutôt cohérent et pas vilain à regarder, même si le résultat n’est pas une bonne opération dans un groupe où il reste à affronter la Lazio et Dnipropetrovsk », a expliqué le consultant de Canal+, pour qui ce sera une nouvelle fois très difficile de voir les Verts sortir de leur poule. 

Share