Accusé de racisme contre Belfodil, il faisait référence à Zidane

Accusé de racisme contre Belfodil, il faisait référence à Zidane

Photo Icon Sport

Aux commentaires du match d'Europa League entre le Standard de Liège et le Celta Vigo (1-1) jeudi sur RTL Sport, le journaliste Marc Delire a provoqué une polémique avec une phrase maladroite concernant l'ancien Lyonnais Ishak Belfodil.

« Belfodil, pour un Franco-algérien, il reste relativement calme. Vous voyez ce que je veux dire… », a lâché le commentateur. Des propos largement repris et dénoncés sur les réseaux sociaux ces dernières heures, d'où l'intervention de Marc Delire qui a démenti les accusations de racisme.

« On suggère ce (vendredi) matin que j’aurais tenu des propos qui seraient "racistes". Je ne peux supporter qu’on me prête de telles intentions, a réagi le journaliste dans un communiqué. Je sais quelles sont mes valeurs et le racisme n’y a pas la moindre place. Si mes propos ont blessé, je m’en excuse et le regrette très sincèrement. Cela n’a jamais été dans mon intention. Ce n’est une nouvelle pour personne, je suis quelqu’un qui vit à fond les matchs que je dois commenter. Ma seule préoccupation est de permettre aux téléspectateurs d’être plus encore dans le match. Je ne prétends à rien d’autre. »

Le coup de boule de Zidane...

« Mes propos hier (jeudi) soir ne visaient qu’à souligner le calme olympien de Belfodil en comparaison à l’un de ses illustres prédécesseurs, Zinédine Zidane, qui en des circonstances similaires s’était lui emporté, a-t-il expliqué. L’image que j’ai utilisée hier pour m’exprimer n’a visiblement pas été comprise de cette manière et souffre du contexte dans lequel nous vivons depuis plusieurs années. J’en ai bien conscience et le regrette. L’impulsivité des commentaires d’un match peut faire dire des choses qui sont sujettes à interprétation, c’est ce qu’il faut éviter au maximum. Et c’est bien là mon intention. » Il est vrai que la comparaison de Marc Delire n'était pas évidente... 

Share