Le sélectionneur du Cameroun se fait allumer par les médias

Le sélectionneur du Cameroun se fait allumer par les médias

Photo Icon Sport

Ce mercredi, dans un groupe D ultra serré puisque toutes les équipes ont deux points au compteur, le Cameroun jouera très gros face à la Côte d’Ivoire pour tenter d’aller chercher sa qualification. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Lions Indomptables n’abordent pas ce rendez-vous dans la plus grande sérénité, comme en témoigne cette conférence de presse bouillante tenue par le sélectionneur Volker Finke et son capitaine, Stéphane Mbia. Au menu, la mise à l’écart de Clinton N’Jié, qui aurait été effectuée à la demande de l’ancien marseillais selon la presse camerounaise. 

« Vous acceptez tout ce que votre capitaine vous demande ? », ont interrogé les journalistes, laissant Finke se défendre d’être sous influence du joueur aussi interloqué que lui. « C’est une question bizarre, c’est moi qui décide... Faut pas bavarder ! C’est moi qui fait l’équipe, vous faites beaucoup de bruit dans vos papiers mais je ne fais pas un vote pour savoir qui joue. J’ai préféré Salli et Moukandjo qui ont fait des très bons matches. C’est tout. Je travaille tous les jours avec les joueurs, je crois que je les connais », a fait savoir le coach allemand, repris ensuite de volée par un journaliste, sorti assez loin de sa réserve : « Vous savez que le peuple camerounais vous déteste. Si vous perdez, vous démissionnerez ou vous attendez qu’on vous chasse ? ». Le décor est planté pour Volker Finke, qui n’a pas vraiment la presse dans sa poche au Cameroun depuis la mauvaise Coupe du monde au Brésil. 

Share